Crescentine ou petits pains de Modena

Les crescentine sont des petits pains traditionnels de la région Emilie-Romagne et, comme indiqué dans le titre, plus particulièrement de Modena, et pour être encore plus précis, les crescentine sont originaires de l'Appennino modenese, au cœur de la chaîne de montagne des Appennini. 
Pour vous aider à situer la ville s'il en est besoin, Modena est tout de même connue dans le monde entier pour, entre autres, son Parmigiano Reggiano, son vinaigre balsamique ou encore ses Ferrari ;-)
Vous entendrez parler de deux appellations selon que vous vous trouviez à Modena ou Bologna, (la rivale): crescentine ou tigelle. En réalité les tigelle sont les disques en argile qui servaient à faire cuire au feu de bois les crescentine, (tigella vient du latin tegere qui signifie recouvrir) : ainsi nous déposions la pâte à crescentina entre deux disques, chacun étant décoré de diverses façons, dont l'étoile à 6 branches, représentation la plus répandue, ce qui laissait sur nos crescentine ces dessins qui les enjolivaient. 
A l'époque, on parfumait les crescentine avec des feuilles de châtaigner que l'on déposait entre la pâte et le second disque d'argile. On empilait ainsi diverses tigelle et crescentine.
Aujourd'hui, nous trouvons les ustensiles de cuisine appelés tigelliera qui s'utilisent sur le gaz et qui reproduisent ces fameux dessins sur les pains. De mon côté, malheureusement je ne l'ai pas, donc comme beaucoup d'italiens, on fera sans les jolis dessins et avec une poêle, c0'est moins traditionnel mais on ne va tout de même pas se priver
Enfin, parlons de la façon dont garnir ces petits pains, car oui, il faut les farcir. Coupez les pains à moitié, mettez-y des produits de qualité parmi saucissons, jambons crûs, mortadelles, fromages à pâte molle, stracchino si vous en trouvez...Ou plus traditionnellement farcir de pesto (ou cunza) de Modena, un pesto préparé avec du lard, du romarin et de l'ail. A déguster chaud.
Pour les gourmands de sucré, il est aussi possible de les garnir de pâte à tartiner, ce qui ne ravi pas les défenseurs de la crescentina traditionnelle mais c'est tellement bon ainsi, pourquoi s'en priver ? Vous ai-je convaincu à endosser votre tablier ? 
Inutile de vous préciser qu'il y a autant de recettes que de familles...Vous allez dire que j'exagère à chaque fois, mais je vous l'assure, les italiens se font la guerre entre eux pour imposer leur recette familiale comme étant bien entendu la vraie recette, alors ce n'est certainement pas moi qui vais vous dire que je détiens la vraie recette. Par-contre, une chose est sûre, ma recette est bonne ;-)

Pour 25 crescentine :

- 500 grammes de farine 00 (ou t45)
- 150 ml de lait demi-écrémé
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive extra-vierge
- 1 sachet de levure déshydratée
- 1 cuillère à café de sucre semoule
- 1 cuillère à café de sel

1- Déposer la farine tamisée sur votre plan de travail. Ajouter au centre la levure, le sucre et le lait tiède. Verser le sel sur les côtés.
Pétrir jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse. Ajuster de lait si besoin. Former une boule et laisser reposer au-moins deux heures dans un saladier couvert d'un linge propre.
2- Étendre la pâte sur une épaisseur d'environ 5 mm et former des cercles d'environ 6 cm de diamètre. Laisser à nouveau reposer 30 mn.
3- Cuire les crescentine 2 à 3 mn de chaque côté dans une poêle anti-adhérenre ou légèrement huilée. Elles vont gonfler.
4- Farcir vos petits pains de fromages, charcuterie ou de pesto de Modena.

Buon appetito !


 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Conchiglioni farcis à la ricotta et au saumon fumé

Bocaux d'artichauts marinés à l'huile d'olive

Arancini