Cartellate Pugliesi

La cuisine italienne est tellement riche en traditions que je n'en ferai jamais le tour
En fin d'année, grâce à belle-moman, aux amis ou aux diverses émissions télévisées, je découvre toujours de nouvelles recettes spécialement réalisées pour les fêtes.
Après les marzapane, voici donc les cartellate, un dessert aussi joli à regarder que délicieux. Il existe toujours quelques petites variantes selon les familles, vous le savez, et comme toujours j'ai demandé la recette à ma désormais célèbre belle-môman. 


Selon la légende, la forme rappelle l'Auréole de l'Enfant-Jésus. Mais une autre explication avance que la forme donnée aux cartellate rappelerait la couronne d'épines portée par Jésus-Christ au moment de sa Crucifixion.
Il s'agit d'un dessert traditionnel des Pouilles qui peut être accompagné de vincotto, (réduction à cuisson lente de moût de raisin, condiment traditionnel des Pouilles, dans lequel nous déposons parfois des fruits et en particulier des figues pour accompagner les cartellate), de chocolat fondu ou de miel.
Dans ma famille, nous commençons à réaliser les cartellate le 8 décembre pour l'Immaculée Conception, jour férié en Italie.

Ingrédients et ustensiles :

Pour une vingtaine de cartellate :
- 250 grammes de farine
- 50 grammes d'huile d'olive extra vierge
- 50 ml de vin blanc sec
20 grammes de sucre semoule
- 1/2 écorce d'orange
- 1/2 écorce de citron
- la moitié du jus de l'orange
- quelques gouttes de liqueur d'anis

- huile pour frire
- miel et /ou chocolat
- pignons de pin
- fruits confits en petits cubes
- vermicelles décoratifs
- lamelles d'amandes pour la version chocolatée

- machine à pâtes ou rouleau à pâtisserie
- roulette dentelée

1- Chauffer l'huile d'olive avec les écorces d'orange et de citron bien lavées. Chauffer à part le vin blanc.
2- Dans un saladier, déposer la farine en fontaine. Verser l'huile parfumée et le sucre. Avec une fourchette, commencer à mélanger. Ajouter le vin blanc, le jus d'orange puis les zestes râpés de l'orange et du citron refroidis, et enfin  verser la liqueur.
3- Pétrir jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. Laisser reposer 1/2 heure.
4- A l'aide de la machine à pâtes ou à défaut avec un rouleau, étaler la pâte afin d'obtenir une épaisseur d'environ 3 millimètres. 
Découper des bandes de 3 cm de largeur et de 20 à 25 cm de longueur.
5- Pliage des cartellate. 
Prenez une bande de pâte. Replier sur eux-mêmes les deux bouts des deux extrémités de la bande. Faire de même sur toute la longueur. 


6- Rouler délicatement la bande sur elle-même comme si vous vouliez former une rose. De temps à autres, souder la pâte, sinon lors de la cuisson elle se déroulera.


7- Laisser sécher au-moins 6 heures. Une fois ce temps écoulé, frire les cartellate puis les déposer sur du papier absorbant. 
8- Verser le miel réchauffé (ou le chocolat fondu), le vermicelle de couleur, les pignons de pin, les fruits confits. Si vous réalisez des cartellate avec le chocolat fondu, déposer des lamelles d'amande par exemple.


Vous pouvez consommer immédiatement les cartellate et les conserver une dizaine de jours dans une boîte hermétique.
Buon appetito !

Commentaires

  1. Oh je ne connais pas mais que ça a l'air bon
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christelle, oui c'est une délicieuse tradition que nous offre la région des Pouilles :)
      Bon week-end
      Graziella

      Supprimer
  2. ohlalala qu'ils sont alléchant ces petits gâteaux!!!! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gaelle, oui ils sont très sympa !
      Beau week-end à toi
      Graziella

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Spaghetti aux fruits de mer

Conchiglioni farcis à la ricotta et au saumon fumé

Bocaux d'artichauts marinés à l'huile d'olive